Mission et fonctionnement

La CPRIA est une instance de dialogue et d'échange qui réunit les représentants des employeurs mais aussi des salariés des entreprises de l'artisanat.

Elle a vocation à examiner des questions telles que :

  • l'aide au dialogue social,
  • l'accès à l'emploi,
  • a connaissance et l'attractivité des métiers,
  • les besoins de recrutement,
  • la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences,
  • les conditions de travail,
  • la santé,
  • l'hygiène et la sécurité au travail,
  • les activités sociales et culturelles.

Ainsi, elle contribuent à la promotion de l'emploi dans les entreprises de l'artisanat.

 

 

La CPRIA permet de mieux répondre aux priorités des entreprises de l'artisanat ainsi qu'aux attentes de leurs salariés, la négociation à proprement parler restant du seul ressort de la branche professionnelle.

Ses missions sont de plusieurs types :

  • contribuer à la promotion de l'emploi dans l'artisanat,
  •  favoriser l'emploi et l'amélioration des conditions de travail,
  • permettre aux salariés de l'artisanat de bénéficier d'avantages tels que les chèques vacances, les chèques cadeaux..,
  • améliorer l'accès des employeurs et des salariés aux informations d'ordre juridique et social concernant le travail dans l'entreprise : formation, apprentissage, hygiène et sécurité, etc.

 

 

Des réunions régulières pour un dialogue social permanent

Chaque année, la CPRIA élabore son programme d'actions au regard des orientations définies au niveau national par les organisations signataires de l'accord du 12 décembre 2001 et dans le respect de la politique des branches professionnelles. La CPRIA se réunit en plénière en moyenne une fois par trimestre. En plus des réunions plénières et préparatoires, des groupes de travail (emploi des jeunes, activités sociales et culturelles, santé au travail...) peuvent être constitués afin d'approfondir telle ou telle thématique.

L'ordre du jour est établi conjointement par le Président et le vice-président, ou à défaut par le Secrétariat de la CPRIA. Toutefois, toute organisation peut demander l'inscription d'un point complémentaire à l'ordre du jour. Chacun des collèges (employeur - salariés) peut, au cours d'une réunion, traiter brièvement d'un sujet qu'il souhaite voir inscrit, pour discussion approfondie, à l'ordre du jour d'une prochaine réunion.