Addictions et travail

 

L'addiction se caractérise par la dépendance, soit l'impossibilité répétée pour la personne de contrôler un comportement et la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance des conséquences négatives. Une conduite addictive peut être liée à des produits (alcool, tabac, drogues ou substances psychoactives) ou non (jeux, internet, téléphone portable...).

 

Les entreprises sont concernées par les addictions en raison de leur ampleur et de leurs implications en matière de santé et Cubes addictionssécurité au travail et de prévention des risques professionnels.

En effet, la présence de salariés en état d'ébriété ou sous l'emprise de drogues sur le lieu de travail peut mettre en danger la santé et la sécurité des salariés, à la fois pour eux-mêmes et pour leur entourage. L'altération de la vigilance, la modification de la perception du risque et/ou une prise de risque accrue peuvent ainsi être à l'origine d'accidents du travail.

                                                                            

 

Intégrer la prévention des addictions à la démarche de prévention de l'entreprise

 

Conformément aux principes généraux de prévention des risques professionnels (cf : Code du Travail), une démarche collective doit être privilégiée.

 

L'entreprise peut par exemple :

 

- Faire le choix de la rédaction d'une charte*.

L'objectif doit être d'aboutir à un accord avec le personnel, précisant les modes d'intervention, les moyens à mettre en œuvre, les limites et les rôles de chacun sur les points suivants : dépistage, suivi, prise en charge, retrait ou maintien au poste et dans quelles conditions... Les sanctions éventuelles encourues doivent être connues des salariés.

* une partie du contenu de cette charte pourra être reprise dans le règlement intérieur ou une note de service.

 

- Préciser les démarches à adopter en cas de problème individuel
  • Définir quelles sont les conditions du retrait ou du maintien au poste
  • Faire le point sur la façon dont sont gérées les urgences individuelles en rapport avec des consommations occasionnelles ou répétées
  • Lister les relais externes qui assurent prise en charge et suivi
  • Rappeler les obligations et les responsabilités de chacun

 

- Travailler avec des relais extérieurs expérimentés
  • Votre Service de Santé au Travail, est un interlocuteur à mobiliser  dans la prévention des addictions.
  • Vous pouvez également solliciter l' A.N.P.A.A. (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie) dont l'action s'inscrit dans un espace allant de la prévention et de l'intervention précoce à la réduction des risques, aux soins et à l'accompagnement.

 

Cette démarche de prévention sera d'autant plus acceptée qu'elle aura été élaborée dans un esprit d'accompagnement et de soutien et que le chef d'entreprise aura associé son personnel à son élaboration. Elle devra concerner l'ensemble des salariés et pas seulement ceux qui ont un problème ou sont susceptibles d'en avoir un.

 

Comment agir face à des situations avérées en entreprise ?

 

Il est important que chacun (employeur et salariés) dans l'entreprise sache, après les avoir identifiées, réagir face à des situations individuelles susceptibles de mettre en danger un salarié ou son entourage, suite à une supposée consommationDrogues occasionnelle ou répétée d'alcool, de drogue ou de médicaments.

 

Agir en conformité avec la réglementation

Les conduites addictives et certaines consommations occasionnelles peuvent être à l'origine d'accidents de travail ou d'autres risques professionnels (violences, harcèlement, stress...) en milieu de travail. Le Code du travail met l'obligation de sécurité de résultat à la charge de l'employeur dans ce domaine.

D'autre part, tout salarié doit respecter une obligation de sécurité, à l'égard de lui-même et des autres personnes concernées du fait de ses actes ou omissions au travail. Cette disposition concerne aussi bien le salarié qui a une consommation occasionnelle ou une conduite addictive, que ses collègues qui constatent ou supposent qu'il y a danger pour lui ou les autres à ce qu'il occupe son poste.

En cas de situations avérées, que vous soyez employeur ou salarié, comment réagir au mieux dans le cadre de cette obligation de sécurité et de la réglementation existante ?  Consulter la rubrique "BOITE A OUTILS" construite sous la forme de « Questions-Réponses » !

 

Solliciter les relais d'aide existants

Vous êtes employeur et l'un de vos salariés souffre d'une addiction (alcool, drogue, médicaments...) : demandez conseil à votre Médecin du Travail.

Vous pouvez également contacter l'A.N.P.A.A (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie ou un service d'aide à distance (alcool info-service, drogue-info-service...).

 

Vous êtes salarié et l'un de vos collègues souffre d'une addiction (alcool, drogue, médicaments...) : vous pouvez contacter un service d'aide à distance (alcool info-service, drogue-info-service...) qui vous informera sur la façon la plus adaptée pour apporter de l'aide à votre collègue.

 

Vous êtes employeur ou salarié, vous souffrez d'une addiction (alcool, drogue, médicaments...) : FAITES VOUS AIDEZ !

De nombreux interlocuteurs (médecins, associations d'aide, structures spécialisées..) peuvent faire le point avec vous sur les difficultés rencontrées.

Consultez notre rubrique "Les dispositifs d'aide" !